C’est par souci du bien-être actuel et futur des citoyens de sa circonscription que M. Sébastien Lemire, député d’Abitibi-Témiscamingue, a fait état des retards qui se font sentir dans le déploiement des moyens qui seront mis à la disposition du milieu communautaire et culturel pour relancer notre communauté et ses organismes. De plus, des contacts avec différents intervenants du milieu démontrent qu’il existe des lacunes dans les mesures annoncées et qu’elles se devraient d’être flexibles et adaptables à la réalité particulière de certains de ses organismes.

Par la force des choses, plusieurs organismes ont dû réorienter leurs services, en offrir davantage et doivent revoir leurs plans d’avenir, mais des engagements financiers clairs en provenance du gouvernement fédéral tardent à venir. M. Lemire espère que les mesures fédérales encore attendues se concrétiseront rapidement afin que les organismes puissent, de manière efficace, envisager la reprise et prévoir leurs activités en fonctions de l’accroissement du nombre de personnes vulnérables et des besoins du milieu. « Après avoir déployé des mesures pour les individus et les entreprises, il est grandement le temps de s’attarder davantage aux différents organismes qui seront des acteurs importants dans notre quotidien après la pandémie, alors que les besoins seront grandissants. Je souhaite rester en contact pour travailler avec les organismes tout au long de mon mandat pour les soutenir dans les enjeux actuels et futurs auxquels ils font face », s’est exprimé M. Lemire.

D’une autre part, la particularité des différents organismes, autant du point de vue culturel, communautaire qu’associatif, fait en sorte que plusieurs d’entre eux ne pourront bénéficier des mesures annoncées. « Il serait adéquat de déployer des ressources afin de combler les différentes pertes de revenus autonomes comme celles associées à l’annulation d’activités de financement ou de vente de billets par exemple, de cartes de membres, des revenus qui pérennisent les organismes à long terme », a ajouté M. Lemire.

À propos :

Pour Sébastien Lemire, être député, c’est d’abord être à l’écoute des gens afin de porter, avec eux, leurs aspirations et d’adapter leur environnement aux réalités d’aujourd’hui. C’est avoir un leadership rassembleur et collaboratif sur les enjeux qui nous touchent et participer à développer un milieu de vie durable, vivant, humain et à notre image.

0 Comments

Leave a reply

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Log in with your credentials

Forgot your details?